bracelet-scoubidou

Comment faire un bracelet en élastiques ?

C’est en 2014 que les bracelets en élastiques sont venus à la mode avec les fameux « rainbow loom ». Cette tendance DIY a fait fureur dans le monde entier et bien évidemment chez les français aussi. La fabrication des bracelets en élastiques, notamment des rainbow loom, étant une activité simple et amusante qui reste d’ailleurs d’actualité, nous dédions cet article à leur fabrication.

 

Les différentes manières de fabriquer un bracelet en élastiques

Il existe de nombreuses façons de fabriquer les bracelets en élastiques. Il est d’ailleurs possible de trouver sur le marché des kits spéciaux avec tout le matériel nécessaire accompagné d’instructions bien détaillées.

Spécialement pour cette activité, des machines loom et mini rainbow loom ont créées. Ces dernières sont disponibles sur plusieurs plateformes de vente en ligne notamment Amazon, Cdiscount, etc. Les modèles que vous allez réaliser avec ces machines sont bien évidemment beaucoup plus élaborés. Mais, la méthode la plus simple pour fabriquer un bracelet en élastiques reste l’utilisation de vos deux mains.

 

La fabrication proprement dite

En premier lieu, il faudra acquérir des élastiques de différentes couleurs afin de créer l’effet arc en ciel. Dans le cas où vous désirez avoir tous les accessoires, vous pouvez acquérir les kits qui comprennent les élastiques rainbow loom sans latex, un mini métier à tisser rainbow loom, des fermoirs pour les bijoux, un métier à tisser rainbow loom, un crochet et un mode d’emploi.

 

Fabrication avec la machine Rainbow Loom

Placez les élastiques sur la machine en prenant soin de les croiser de la gauche vers la droite. Puis, ramenez-les sur eux-mêmes avec l’aide du crochet en procédant ainsi pour tous les élastiques de la droite vers la gauche. Vous allez constater qu’il y a une boucle qui se forme, à chaque fois, autour de l’élastique se trouvant à côté. En prenant grand soin des deux extrémités, retirez ensuite le bracelet de la machine. Reliez-les afin de finaliser votre magnifique bracelet en plastique.

 

Fabrication avec la machine mini rainbow loom

La technique de fabrication est légèrement différente avec cette machine. En premier lieu, mettez entre les deux barres bleues un élastique en forme de 8. Rajoutez ensuite par-dessus, deux élastiques sans toutefois les croiser. Ramenez ensuite grâce au crochet, l’élastique le plus en bas par-dessus les barres bleues. Rajouter ensuite un nouvel élastique sans le croiser. Ramenez une fois de plus l’élastique le plus en bas par-dessus les barres bleues grâce toujours au crochet et rajoutez ensuite un nouvel élastique.

Répétez l’action jusqu’à ce que vous ayez la longueur que vous désirez avoir. Une fois la longueur atteint, ramenez les élastiques sans toutefois en rajouter. Sur le dernier élastique, faites une boucle et reliez les deux extrémités de votre bijou. Votre bracelet élastique est prêt.

 

 Fabrication du rainbow loom avec les doigts

A l’instar de la précédente technique, il faut croiser entre le pouce et l’index, un premier élastique en faisant un 8. Enfilez ensuite par-dessus, deux élastiques. Rabattez ensuite avec vos doigts et vos ongles, l’élastique le plus bas par-dessus les doigts. Il faudrait le faire de tel sorte qu’il fasse une boucle sur les deux autres élastiques. Rajoutez ensuite un élastique et rabattez l’élastique le plus en bas. Répétez le même processus jusqu’à ce que vous ayez la longueur que vous souhaitez.  A la fin, il suffira de relier les deux extrémités.

 

Conclusion

Après avoir testé ces trois différentes techniques de fabrication, nous préférons la deuxième et la troisième. Ceci, pour la simple raison que les bracelets issus de ces techniques sont beaucoup plus remplis et tiennent mieux.

Comparativement aux autres techniques, celle avec les doigts semble beaucoup plus rapide. Le seul inconvénient réside dans le fait que lorsqu’on commence à fabriquer un bracelet en plastique avec ses doigts, il faudra nécessairement le finir dans la foulée. En effet, il est quasiment impossible de l’enlever et ensuite de revenir pour reprendre là où vous étiez. Toutefois, quelques minutes suffisent pour réaliser ces bracelets en plastiques. Ce n’est donc pas vraiment un véritable souci.


bracelet-fimo

Comment faire ses propres bijoux en pate fimo ?

Vous aimez bricoler ou vous avez décidez passer un moment de création avec des amies ou vos enfants ? On vous propose l’atelier de création de bijoux avec la pate fimo. Cela consiste simplement à créer des bijoux fantaisies avec cette pate. C’est l’occasion pour vous de faire ressortir votre sens de l’innovation ou votre sens de créativité et de vous amuser. Mais vous vous demandez ce que c’est que la pate fimo. Eh bien la lecture de cet article vous aidera à en savoir plus, et surtout comment faire pour réaliser vos bijoux avec cette pate.

Qu’est ce qu’une pate fimo ?

La pate fimo est une pate semblable à la pate à modeler à la différence que celle-ci, se fait cuir dans le four afin de lui donner une forme définitive. Elle est faite en polymère et vous permet de créer beaucoup d’objets en prenant toutes les formes possibles. Que ce soit pour créer un objet décoratif, des bijoux de tout genre (collier, boucle d’oreille, bague), la pate est prête à être travaillée pour aboutir à ce résultat. Elle est facile à s’en procurer et est à un prix vraiment abordables pour tous.

La pate fimo est une pate qui se présente sous une forme carrée ou rectangle, et ce en plusieurs couleurs. De plus on distingue différents types de pate fimo. Il y a : la pate fimo Soft, la pate fimo Effect, la pate fimo Kids, et la pate fimo Pro. Vos enfants ne courent donc aucun danger dans son utilisation. Cependant il vous est conseillé de leur permettre son utilisation qu’à partir de l’âge de 8 ans. Juste pour être prévoyant.

Quelles sont les outils dont on a besoin pour fabriquer ses bijoux ?

Afin de faire parler votre sens de création avec de la pate fimo, vous avez besoin d’un certain nombre d’accessoires et ce en fonction de ce que vous voulez confectionner. Cependant, il y a quelques accessoires qui sont quand même indispensables quelque soit l’objet à créer. Au nombre de ces accessoires indispensables, nous avons : un rouleau, un support, un couteau, un cure dent, du vernis, des pinceaux, du papier sulfurisé pour la cuisson.

Le rouleau, est un outil qui va vous aider à étaler la pate fimo afin de pouvoir ensuite la couper dans les formes que vous voulez. Par contre veuillez à ne pas prendre un rouleau en bois car la pate fimo et le bois ne font pas bon ménage : elle s’y colle et l’enlever s’avère compliquée. Pour éviter ce genre d’incident, on vous conseille d’utiliser des rouleaux faits en plastique ou toute autre matière qui ne soit pas du bois. Le support est là pour que vous puissiez travailler dessus afin de ne pas détruire ou tacher votre meuble. Le couteau vous permettra de faire les découpes des formes. Les cures dents sont là juste pour vous permettre de faire des points sur vos créations. Après le passage au fou, vous aurez à passer du verni transparent sur vos créations et cela se fera avec des pinceaux.

Comment faire alors ses bijoux ?

Une fois les accessoires indispensables réunis, vous n’aurez qu’à maintenant compléter avec les accessoires spécifiques de vos créations comme par exemple des vices s’il s’agit de boucles d’oreille ; et à vous mettre au travail. Une fois la forme voulue donnée aux créations, mettez les au four à une température de 110° et ce, pendant 30 minutes rigoureusement. Une fois les 30 minutes passées, sortez les du four et laisser refroidir. Votre bijou est prêt.


fabriquer-bracelet-amitié

Comment fabriquer des bracelets de l’amitié ?

Les bracelets de l’amitié sont des bracelets actuellement prisés par les jeunes. Ils sont confectionnés avec des fils de plusieurs couleurs. S’ils n’ont aucune valeur financière, ils ont de grandes valeurs sentimentales. Une fois que vous l’offrez à votre ami, vous montrez que votre amitié a atteint un nouveau cap et frise celle de la fraternité. Il y a de ces genres de cadeau qui ne s’oublient pas.

S’ils sont vendus un peu partout, vous pouvez vous-même confectionner ces bracelets pour vous ou pour l’offrir ou encore pour le vendre à votre tour. Comme son nom l’indique, ce type de bijoux démontre le degré de l’amitié. Il est donc recommandé de le faire soi-même quel que soit le temps que cela pourrait prendre. Dans cet article, nous allons vous aider à réussir cet exercice aussi bien passionnant qu’expressif. Vous pourrez, quand vous serez plus expérimenté dans le domaine, faire parler votre imagination.

Les étapes pour fabriquer des bracelets de l’amitié

  • Achetez les fils brodés de différentes couleurs

Si vous avez plusieurs couleurs, il sera plus facile de donner une esthétique aux bracelets. Il faudra tout au moins 3 couleurs différentes.

  • Couper les fils nécessaires

Bien avant de couper le fil, il faudra mesurer la dimension dont vous aurez besoin. Pour le faire, il faut se servir de son bras pour la mesure. Prenez le fil puis placez-le entre le bout de votre doigt et de votre épaule. Par la suite, coupez le fil à cette longueur et servez-vous en pour mesurer les autres fils.

  • Faites un nœud

Attachez les fils en prenant le soin de faire un nœud. Vous avez plusieurs méthodes pour réussir cette étape. Par exemple, vous pouvez enrouler les fils de autour de votre orteil pour qu’ils soient tendu afin de facilement réaliser le nœud.

  • Nouez les fils

Passez le premier fil au-dessus du second fil en s’assurant de laisser quelques centimètres permettant de faire une boucle. Par la suite, ramener le premier fil cette fois ci derrière le deuxième en passant par la boucle. Ensuite, vous maintenez le second fil et puis vous tirez le premier fil afin de nouer les fils.

Faites-en de même pour le troisième fil ou si vous souhaitez ajouter d’autres fils. Vous devez le faire jusqu’à avoir une longueur capable d’enrouler votre poignée. Enfin, il suffira de faire le nœud à l’autre extrémité pour avoir un bracelet avec de jolies couleurs.


bracelet-damitié

Comment fabriquer des bracelets de l’amitié ?

L’amitié est un lien très fort que l’on a parfois envie de symboliser. Et pour faire de cela une réalité, vous avez le choix entre beaucoup de possibilités. Au nombre de ces possibilités, on peut citer la confection des bracelets de l’amitié. C’est d’ailleurs sur ce type de symbole que le texte suivant portera. Nous verrons comment le confectionner ainsi que toutes les informations à avoir dessus.

Description d’un bracelet de l’amitié

Un bracelet de l’amitié est considéré comme un bijou que des amis s’offrent afin de garder ce lien toujours vivant. Il se présente sous plusieurs formes et surtout sous plusieurs couleurs. La principale matière utilisée pour sa confection, c’est le fil. De plus il se fait en faisant de petits nœuds. C’est surement ce qui lui a valu son nom car le nœud symbolise l’amitié.

A présent que l’on sait de quoi à l’air ce bracelet, voyons à présent les outils indispensables à avoir pour fabriquer le bracelet.

Les outils nécessaires pour la fabrication des bracelets de l’amitié

Que vous soyez un débutant ou que vous ayez la main dans la confection d’un bracelet de l’amitié, vous avez forcément besoin de fil. Que ce soit du fil de broderie, ou du fil d’artisanat, et autres, c’est l’élément principal du bijou. En dehors du fil, vous avez besoin de paire de ciseau, des épingles de sureté et aussi des perles ou tout autre objet servant de décoration.16

A présent, voyons un peu les différentes étapes par lesquelles il faut passer pour à la fin obtenir notre bracelet de l’amitié.

Les différentes étapes de la fabrication du bracelet de l’amitié

La fabrication d’un bracelet de l’amitié se fait en plusieurs étapes. Nous avons donc :

1ère étape : le choix adéquat du fil. En effet, vous devez choisir le type et les couleurs  de fil que vous voulez. En faisant un mélange de couleur de fil, votre bracelet donnera un design très spécial. Le nombre de fil que vous aurez choisi, déterminera l’épaisseur qu’aura le bracelet. Si par exemple vous choisissez environ 4 fils, l’aspect en matière d’épaisseur du bracelet sera différent du résultat que 6 ou 8 fils donnerons.

Après avoir aligné les fils, coupez-les à une même longueur.

2ème étape : cette étape consiste à attacher les fils ensemble en faisant un nœud et pour maintenir le nœud, vous n’aurez qu’à le faire avec une épingle de sureté.

3ème étape : vous pouvez commencer par nouer les nœuds sur le premier fil jusqu’à finir. Une fois la première rangée terminée, faites ainsi avec la deuxième rangée de fil, et ainsi de suite jusqu’à finir tous les fils. Notons que le deuxième nœud se fait avec le nœud du premier fil.

4ème étape : une fois tous les nœuds noués, essayez à présent de le mettre à votre poignet pour voir s’il fait le tour. Si c’est le cas, faites un nœud de fin et coupez l’excès de fil qu’il reste. Vous pouvez aussi décider de faire de gros nœuds en donnant la forme d’un fermoir, toujours pour rendre plus stylé votre bracelet de l’amitié. Si votre création semble être trop simplice, ajoutez-y des perles ou tout autre objet de votre choix pour le décorer, et ainsi votre bracelet est totalement prêt.

 Bon à savoir

On vous conseille de ne pas trop serrer le bracelet à votre poignet. Le faire peut vous causer des soucis sanitaires.

Tout le monde peut faire le bracelet et l’offrir à qui il veut. En dehors d’être un symbole de l’amitié, il peut aussi servir de cadeau entre proches.


Comment choisir sa montre connectée pour le sport ?

Il est recommandé par les professionnels de la santé de faire du sport pour prévenir les maladies cardio-vasculaires. De plus, le sport permet également d’améliorer son bien-être physique et psychologique.

En revanche pour réussir à apercevoir des résultats, il faudra en effet gagner en régularité en prenant soin de pratiquer une séance dans les conditions adéquates.

Pour cela, il faudra en premier lieu utiliser les équipements nécessaires. En outre, vous avez le survêtement, les chaussures qui correspondent au type de sport et la montre connectée.

Aujourd’hui, la technologie avance et les sportifs avec. En effet, vous remarquerez plusieurs sportifs de haut niveau ont à leur poignée une montre connectée.

Ce n’est pas pour faire le beau, bien au contraire, c’est un accessoire qui devient de plus en plus indispensable. Il a plusieurs avantages que nous allons énumérer dans la suite de notre article. Par la suite, nous allons faire part des recommandations à suivre pour choisir sa montre connectée.

 

Tout savoir sur la montre connectée

Si les sportifs sont de plus en plus friands des montres connectées, c’est parce qu’elles possèdent de nombreuses fonctionnalités. Une montre connectée est généralement synchronisée avec votre smartphone par le biais d’une application.

Certaines montres connectées disposent d’une fonction GPS, un stockage mémoire pour pouvoir enregistrer la musique ou des podcasts motivants. Avec une montre connectée, vous avez plusieurs fonctions utiles comme :

  • Le pédomètre: instrument servant à compter les pas d’un marcheur ;
  • le gyromètre ;
  • le cardio fréquence mètre: instrument permettant de mesurer les battements du cœur ;
  • un calculateur pour les calories brulées ;
  • un récepteur GPS ;
  • un indicateur pour la vitesse ;
  • un indicateur pour la distance parcourue ;
  • un altimètre: instrument permettant de mesurer l’altitude ;
  • une boussole ;
  • le taux d’oxygène dans le sang….

 

Toutefois, il existe plusieurs modelés de montres connectées, il faudra donc choisir la montre connectée en fonction de plusieurs critères. En général, une montre connectée aide l’utilisateur à perdre du poids en affichant sur la montre le nombre de calories perdus. Il aide également à mesurer la fréquence cardiaque et aussi à calculer la distance parcourue.

Voici quelques critères d’une montre connectée :

  • la comptabilité avec les smartphones: si vous avez un iPhone, Apple Watch sera parfait pour la synchronisation. Quant aux Android, le Samsung Gear est plus adapté. Cependant, il y a également plusieurs autres marques qui s’adaptent aux smartphones Android ;
  • le type d’écran: vous avez des écrans LCD, des écrans Oled ou encore des écrans tactile ;
  • des applications pour des tutoriels ;
  • les capteurs intégrés ;
  • étanchéité.

 

Les conseils pour choisir sa montre connectée

En fonction des critères précités, il faudra en effet choisir une monte connectée en fonction du sport que vous pratiquez.

Par exemple si vous souhaitez faire une course à pied, il faudra avoir à son poignée, une montre connectée avec un podomètre intégré. Vous avez des modèles de montres multisports, il suffit de choisir le sport que vous souhaitez pratiquer. Par la suite, la montre se chargera de mettre en marche les fonctionnalités dont vous aurez besoin. Il en est de même pour les autres sports comme le golf, une randonnée, le cyclisme ou encore du ski.

Par contre si vous pratiquez des sports nautiques comme la natation, la plongée sous-marine, il est préférable d’utiliser une montre connectée étanche. Certains sont capables de supporter plus de 50 mètres de profondeur.

En résumé, une montre connectée dispose de plusieurs fonctions, il faudrait donc choisir sa montre connectée en fonction du sport à pratiquer.


changer-les-piles-de-sa-montre

Comment changer la pile de sa montre facilement

Une fois que votre montre ne donne plus l’heure correctement, cela veut tout simplement dire qu’il y a quelque chose qui ne va pas. En premier lieu, il faudra vérifier si votre montre est automatique. Si elle l’est, cela veut dire qu’il ne s’agit pas d’une panne de batterie puisqu’elles n’en ont jamais besoin. Dans le cas contraire, il faudra changer la batterie avant d’envisager de vous séparer de votre montre.

D’une manière générale, une montre commence à retarder avant de s’arrêter complètement lorsque sa batterie commence à aller mal. Voici les outils et les étapes qui vous permettront de changer facilement la pile de votre montre.

 

Éléments nécessaires

Afin de mener à bien cette tâche, vous aurez besoin de quelques outils. Il s’agit entre autres des pincettes en plastique, un chiffon non pelucheux, d’un tournevis de joailler, une lampe de travail, un outil pour dévisser la base, un essuie-main et enfin une loupe.

 

Avertissements

Avant toute chose, gardez à l’esprit qu’il ne faudrait pas endommager votre montre en essayant d’enlever la batterie. Et pour cause, la garantie sera tout simplement annulée par le fabricant.

 

Étapes 1 : Mettre la montre de dos avec les aiguilles vers le bas

Avant de le faire, placez un torchon ou un coussin moelleux sous la montre afin de ne pas rayer le verre.

 

Étapes 2 : Enlevez le couvercle à l’arrière de la montre

La manière d’enlever le couvercle arrière diffère généralement d’un fabricant à un autre. Pendant que certains couvercles seront dévissés, d’autres s’ouvriront en les faisant levier avec un petit tournevis plat. Pour cela, il faudrait bien examiner le bord du couvercle et ne rien forcer.

 

Étapes 3 : Retirez le joint de caoutchouc délicatement

La plupart des montres présentent sur le bord de leur coque arrière, un joint de caoutchouc. Avec délicatesse, retirer ce joint et gardez le pour effectuer le remontage par la suite.

 

Étapes: Localisez la batterie de la montre

La batterie se trouve être un élément métallique, brillante et de forme ronde. En dépit du fait qu’elle varie souvent en taille, notez que son diamètre est compris entre 6 mm et 9,5 mm. Elle est souvent fixée par un clip ou soit une vis.

 

Étapes 5 : Retirez la batterie

Avec un très petit tournis, retirer la vis et le couvercle qui maintiennent la batterie en place. Ensuite, posez aussi ces deux éléments de côté afin de les réutiliser. Retirer la batterie de son logement à l’aide de pinces en plastique pour ne pas causer un éventuel court-circuit et perdre définitivement votre montre. Toutefois, prêtez une grande attention à la manière dont la batterie s’enlève afin de reproduire le même mouvement au moment du remontage.

 

Étapes: Identifiez le type de batterie

C’est le numéro se trouvant au dos de votre batterie qui vous permettra d’identifier les piles de votre montre. Il s’agit souvent d’une série de 3 ou 4 chiffres.

 

Étapes: Achetez la batterie de remplacement

Avec la pile usagée et le numéro inscrite à son dos, vous pouvez vous rendre dans les supermarchés, les magasins d’électronique ou d’autres places pour vous procurer une autre similaire.

 

Étapes 8 : Installez la nouvelle pile

Après avoir enlevé la batterie de son emballage, il est recommandé de la nettoyer afin de retirer les éventuels empreints digitales ou films protecteurs. Ensuite, placez la batterie exactement à l’endroit avec le même cheminement que l’ancienne batterie. Placez ensuite le clip ou le couvercle qui le maintenait en place.

 

Étapes: Vérifiez le bon fonctionnement

Selon le type de montre, vérifier une fois après l’avoir mise en marche, l’aiguille des secondes ou l’affichage numérique des secondes.

 

Étapes 10 : Replacer le joint

Avec prudence, placez le joint de telle sorte qu’aucune de ses parties ne soient pincées lorsque vous allez placer le couvercle arrière. N’endommagez surtout pas le joint puisqu’il n’est pas remplaçable.

 

Étapes 11 : Replacez le couvercle

 

Étapes 12 : Assurez-vous que le remplacement a fonctionné


piercing

Comment bien choisir son piercing ?

De plus en plus, on fait face à une nouvelle pratique à laquelle plusieurs personnes s’adonnent. En effet, cette pratique a commencé il y a quelques années et force est de constaté que malgré les nombreux risques encourus par sa mise en application, le nombre de pratiquants ne fait qu’augmenter. Vous vous demandez de quoi il peut bien s’agir. Eh bien ce n’est rien d’autre que la pratique du piercing. Certaines personnes considère cela comme un moyen d’exprimer leur personnalité ; d’autres le font juste pour la forme, parce qu’ils en ont envie. Bref nombreuses sont les raisons pour lesquelles les gens se donnent à cette pratique mais ce n’est pas ce qui nous intéresse ici. Dans cet article, nous allons voir comment faire pour bien choisir son piercing. Mais avant, que savons-nous exactement du piercing ?

Les informations sur piercing

D’abord, un piercing est un bijou de diverses formes que l’on pose sur le corps afin de l’embellir. Il peut se mettre sur plusieurs parties telles que ; le visage, la langue, le ventre, les oreilles, le nez, les oreilles, et etc.

Dès que vous prenez la décision d’en placer un, vous devez vous assurer de la bonne hygiène non seulement des lieux mais de la personne qui le fera. En effet, vu que la pose du piercing engendra une cicatrice, il vaut mieux que les bonnes conditions soient réunies pour ne pas que la plaie s’infecte ; ce qui risquerait de vous créer d’autres problèmes. Pour s’assurer que tout se passera bien, choisissez d’aller vous le faire placer chez un professionnel du domaine.  Mais comment cela se passe t-il donc ?

Pour mettre le piercing, le perceur est obligé de transpercer votre peau à la partie où le piercing doit être posé, et introduit le bijou. Noter que avant tout piercing, il vous est conseillé de vérifier vos allergies car certains font des réactions allergiques aux bijoux. Une fois que vous avez toutes les informations et les précautions à prendre sur la pose d’un piercing, voyons à présent comment en choisir un.

Comment bien choisir son piercing ?

Le choix de son piercing doit être bien pensé car il s’agit de votre corps et de l’image que vous voulez refléter. Ainsi, vous devez avant toute chose, choisir votre piercing selon vos goûts et votre morphologie. Il ne sert à rien de prendre ce risque pour ne pas à la fin se sentir à l’aise. Cela passe aussi par l’emplacement du piercing car vous avez la possibilité de le faire de façon voyante ou pas. Après vos goûts, vous devez penser à vos obligations et aux différentes fonctions que vous occupez dans la vie active. Il est vrai qu’il s’agit de votre corps et que vous êtes libre d’en faire ce que vous voulez mais vous devez également prendre en compte la société. Vous êtes d’accord que même si vous avez envie de faire un piercing assez voyant, vous serez obligé de revoir vos envies car si vous travaillez dans une banque par exemple ou dans une école, il ne serait pas bien vu d’un bon œil non seulement par votre employeur mais aussi par les parents.

Ce qui est sûr si vous tenez compte de vos goûts et de vos obligations, vous pourrez choisir le piercing qu’il vous faut. De plus, vous pouvez aussi décider de consulter un professionnel du domaine afin qu’il vous conseille sur quoi porter votre choix. Ce professionnel peut être un spécialiste certifié par l’association européenne pour le piercing professionnel ; cela ne fera que vous mettre en confiance.


La-bague-de-fiancaille

Comment bien choisir sa bague de fiançailles ?

Loin d’être un simple ornement, la bague de fiançailles est à la fois une déclaration d’amour sincère et le symbole d’un engagement destiné à durer toute une vie. Son choix s’avère donc très important. Que ce soit dans la forme, le style comme dans la pierre précieuse, tous ces critères sont à privilégier dans le choix du précieux bijou à offrir à sa dulcinée. Il est fait pour rester à l’annulaire gauche toute une vie (dans certains cas) donc les détails doivent être minutieusement prises en compte.

La qualité de la pierre

Concernant la pierre, si vous hésitez entre une de couleur ou un diamant, il suffit de demander conseil à un joaillier ou un gemmologue. L’un ou l’autre saura vous guider dans le choix de la pierre la plus convenable possible.

Néanmoins, il faut noter qu’une pierre comme le dimant blanc reste très valeureuse et indémodable. Elle va avec toutes sortes de bijoux. En fonction du nombre de carats, de la forme de la pierre, de couleur et de la clarté vous pourrez estimer la valeur de ce type de pierre précieuse. Pour le choix d’une pierre de couleur, vous avez plusieurs possibilités. Les couleurs les plus adaptées aux bagues de fiançailles sont les émeraudes vertes, le rubis rouge ou encore les saphirs en version rose, violette, rose-orangée, jaune ou encore en bleu, la couleur la plus prisée en matière de saphir.

Une bague de forme originale ou classique ?

La bague de fiançailles peut-être discrète comme extravagante, tout dépend de vos préférences et votre goût. La forme se choisit en fonction de la taille et la nature de la pierre. Les bagues ont souvent une pierre centrale mais il faut qu’elle vous convienne. Le plus important c’est que la bague doit vous plaire et refléter votre personnalité.

Vous avez plusieurs possibilités avec les bagues ayant une seule pierre encore appelés le solitaire. Vous devez d’abord, analyser les tailles de pierres ou les formes  existantes avant de choisir la monture qui vous conviendra le mieux. Elle doit aller avec la morphologie de vos mains.

Pour les petites mains, les bagues de forme compact genre princesse ou brillant seront parfaites tandis que pour les longues mains, le plus adéquat est de choisir des bagues marquise ou poires à formes allongées.

Vous avez également la possibilité de choisir les bagues avec deux pierres l’unes contre l’autre appelés le Toi et Moi ou encore une bague classique Marguerite pour laquelle de toutes petites pierres entourent celle du centre. C’est d’ailleurs la bague qu’ont choisi toutes deux Kate Middleton et lady Diana pour leurs fiançailles respectives.

Le choix de l’or ou de la platine comme métal

Pour choisir la couleur de métal de votre alliance, faites recours à votre boîte à bijoux. Ce choix s’effectue également en fonction de l’aspect de votre peau ou en vous fiant à la couleur de votre alliance de mariage. Qu’il soit noir, rouge, jaune, blanc ou encore rose, l’or demeure le métal le plus prisé. Néanmoins, le platine est un métal très conseillé à cause de sa résistance dans le temps et parce qu’il ne se démode pas. Plus le métal sera rare, plus il coutera cher. Faites donc très attention au choix de l’alliance car elle se porte ensemble avec la bague de fiançailles. Il serait de bon ton que les deux se marient entre-elles.

Pour effectuer des essais et avoir des conseils, vous pourrez faire recours à un joaillier. Il est le plus à même de vous proposer plusieurs modèles qu’importe le type. Dans le cas ou vous avez déjà une pierre familiale ou qu’une fois dans la boutique, une autre pierre vous captive, il est également conseillé de choisir le sur-mesure. Il existe également une large variété de bagues de fiançailles à des prix très intéressants et abordables sur le net. Le seul inconvénient dans ce cas, est que vous ne pourrez pas les essayer.


Bijoux Pandora : qu’est-ce que c’est ?

Pandora est une marque danoise fondée depuis 1982 par Per et Winnie Enevoldsen, un couple d’orfèvres. L’idée est née de leur envie de réaliser des bijoux de femme d’excellentes qualités avec des design à la mode et dont les prix sont à la portée de tous. Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur ces bijoux tendances et exceptionnels.

Quel est le concept des bijoux Pandora ?

En effet, le mot charm est utilisé pour désigner un objet que l’on porte constamment sur soi et auquel l’on voue un certain culte. Cela représente en quelque sorte un porte-bonheur ou une amulette pour la personne à qui il appartient.

Ainsi, les charms de Pandora sont des mini-pendentifs ou des breloques accrochés soit aux colliers, soit aux bracelets qui racontent une histoire propre à la personne qui la porte. Cela peut être une représentation d’un objet qui symbolise une naissance, un voyage, un anniversaire, des animaux, des fleurs, des signes de zodiaques etc. Surtout un élément qui fait recours à quelque chose de précieux dans la vie de celle qui le porte. L’objectif de la marque est que chaque événement précieux de votre vie, chaque souvenir important puisse rester graver au travers de cette breloque. En fonction de vos goûts et vos préférences vous pouvez en placer une à chaque fois que le besoin se fera sentir, les retirer ou encore les modifier à volonté.

Aujourd’hui chaque femme à la possibilité de créer son propre bijou grâce à la multitude de références qui existe (700 charms). Ces breloques représentent l’essence même de Pandora. C’est pourquoi, il existe toute une collection réalisée à cet effet. Ils correspondent à tous les styles et sont disponibles dans toutes les matières, les formes et les couleurs.  Ces bijoux personnalisables peuvent être soit en or, en cuir ou en argent et possède un système de filetage spécialement conçus pour permettre au porteur d’accrocher le pendentif le plus aisément possible.

La 3ème marque mondiale en matière de joaillerie

S’agissant de chiffre d’affaires, Pandora vient en  3ème position derrière les marques de bijoux Tiffany & Co (Américain) et Cartier (Français). La firme existe dans 100 pays au moins à travers le monde et leurs points de vente dépassent 8000. Leurs abonnés sur Facebook sont au nombre de 12 millions.

Les nouvelles collections de la marque

Chaque année, sept nouvelles collections sont lancées par la marque Pandora. Elles sont imaginées par Stephen Faichild qui n’est autre que le directeur de création de la marque. Ce sont des bijoux dont les finitions ont été faites à la main.

Le siège des ateliers de fabrication se situe en Thailande

La fabrication suit minutieusement toutes les étapes requises à savoir le sertissage, le moulage dans la cire et l’assemblage des pièces à la main. Tout est prise en compte pour faire de ces bijoux une référence en matière de joaillerie. Avec plus de 12 000 ouvriers qui travaillent les métaux précieux, l’or, les pierres, l’argent et autres, dans des ateliers Thailandais, plus précisement à Gemopolis non loin de Bangkok et à Lamphun également non loin de Chiang Mai. Notons que la marque à même été reconnue comme le Meilleur Employeur de l’Année en 2014 par le magazine  Jewellery New Asia à cause des conditions favorables dans lesquelles fonctionnent ses employés.

Une marque engagée pour la planète

Dans le but de réduire les dégâts écologiques que pourraient causer son usine, Pandora utilise de l’argent recyclé à 91% et de l’or recyclé à 86%  pour fabriquer ses bijoux. Au-delà de cet acte plus que vital posé par la structure, le recyclage prend également en compte les déchets issus de leur production. Et pour preuve, l’un des ateliers de fabrication de Pandora plus précisément celui de Lamphun à reçu la certification « Leadership in Energy and Environmental Design ».


retirer-bague-coincee-doigt

Astuces pour retirer une bague coincée sur un doigt

Il vous est arrivé une fois que vous soyez confronté à une situation où votre bague se soit coincée à votre doigt ? Si la réponse est oui, vous savez alors que cela n’est certainement toujours pas une partie de plaisir lorsqu’on s’essaye à la retirer. Plusieurs raisons peuvent justifier cette situation. Nous avons par exemple que votre doigt soit plus gros que la bague, ou qu’il se soit gonflé à cause de la chaleur ou d’un petit souci de santé. La liste est encore longue ; mais quelque soit la raison, en lisant cet article vous saurez comment faire pour enlever la bague lorsque vous serez à nouveau confronté à ce genre de souci.

1ère astuce : l’utilisation d’un lubrifiant

Lorsque vous avez du mal à retirer une bague de votre doigt, il vous est conseillé d’utiliser par exemple du savon. Passez le savon sur le doigt de manière à ce qu’il passe également sur et sous la bague. Et mouillée légèrement. Vous verrez que votre doigt va commencer par glisser ce qui va permettre à la bague de facilement glisser aussi et l’enlever.

Vous pouvez aussi utiliser de l’huile. Le processus est pareil. Trempez votre doigt dans l’huile et une fois ressorti, commencez par tirer doucement en faisant des tours sur le doigt jusqu’à ce que la bague s’enlève.

Le beurre, la vaseline, et même les crèmes sont des produits que vous pourriez utiliser comme lubrifiants afin d’avoir satisfaction.

2ème astuce : la méthode de la main suspendue

Cette astuce consiste à suspendre le bras contenant le doigt à la bague qui refuse de s’enlever en l’air pendant un certain temps. Vous vous demandez mais comment est ce possible ? En effet, en faisant ce geste, cela vous permettra de détendre un peu les nerfs, ce qui permettra au doigt de dégonfler facilitant le passage de la bague.

3ème astuce : l’astuce de l’eau froide

Dans de l’eau froide, mettez-y votre main et laissez la dedans pendant un certain nombre de minutes. Cela va rétrécir votre doigt au moment T afin que vous puissiez retirer la bague.

Notons qu’il ne s’agit pas ici d’une eau dans laquelle on y a introduit de la glace ou de l’eau sortie du réfrigérateur. Il s’agit tout simplement de l’eau prise au robinet qui est juste assez froide.

4ème astuce : la méthode des doigts

Cela consiste à mettre l’index de la main concernée sur la bague qui pose problème, et le pouce en dessous de la bague. Une fois les doigts positionnés, vous allez commencer à tirer doucement la bague jusqu’à ce qu’elle s’enlève.

 

5ème astuce : la méthode de l’élastique

Ici, on vous conseille d’attacher votre doigt avec un élastique jusqu’à atteindre la bague afin de pouvoir passer un bout de l’élastique par l’extrémité de la bague. Une fois cette étape passée, vous n’aurez qu’à dérouler l’élastique ce qui va tirer la bague jusqu’au bout du doigt, ce qui vous permettra de l’enlever sans aucun débattement. Cette méthode fait générer moins de douleurs au sujet.

6ème astuce : La destruction de la bague

Parfois, toutes les tentatives pour retirer une bague se trouvent être vaines et le doigt en question commence à souffrir vous causant même d’autres douleurs. Si c’est le cas, vous n’avez pas d’autres choix que de détruire la bague. Pour donc se faire, vous devez couper la bague.  Utiliser une lime pour la faire mais prenez la peine de protéger votre doigt avant de le faire ; ou vous pouvez décider d’aller voir un professionnel (un bijoutier) du domaine.